• Slidy
  • Apropos : Différence entre versions

    De Ustensile
    Aller à : navigation, rechercher
    (Culture numérique à l’erg : historique)
    (The Networked Social)
    Ligne 66 : Ligne 66 :
      
     
    == The Networked Social ==
     
    == The Networked Social ==
    En 2012, l'asbl Constant et Seda Gürses créent le cours ''Networked Social'' pour les Bac 3.
    +
    En 2012, l’asbl Constant et Seda Gürses créent le cours ''The Networked Social'' pour les Bac 3.
      
     
    == The Networked Social ==
     
    == The Networked Social ==

    Version du 1 avril 2014 à 19:58

    <slidy theme="ustensile" />
    

    Culture numérique à l’erg

    Culture numérique à l’erg : introduction

    « La culture numérique à l’erg » est une constellation de cours différents qui se rassemblent autour d’un effort commun : travailler avec les étudiants et entre nous, de manière collective et transversale. Le but de ce rassemblement est de comprendre et de pratiquer de manière approfondie (historique, philosophique et politique) les outils et les environnements actuels (quand nous disons actuels, nous entendons numériques). Nous voulons utiliser les outils existants et habiter les nouveaux espaces-temps de manière critique et productive. C’est-à-dire en problématisant et en questionnant dans nos pratiques toute étape qui serait pré-formatée et préconçue au sein de logiciels commerciaux, au profit d’une expérimentation directe.

    Culture numérique à l’erg : introduction

    Le but n’est pas de devenir expert mais d’apprendre à produire en bidouillant, en bricolant et en inventant sa propre pratique. Cela nous semble en effet primordial au sein de systèmes (logiciels et pas seulement) actuels, qui tendent souvent à homogénéiser les pensées et les pratiques et à designer les apparences de la façon la plus lisse et rassurante possible. Nous ne recherchons pas la performativité ni même l’efficacité, mais plutôt la prise de risque, le lo-fi et la contestation constructive.

    Culture numérique à l’erg : introduction

    Pourquoi ? Parce que nous croyons que les technologies sont des cristallisations de plusieurs et diverses forces (politiques, esthétiques, économiques, etc.) qui ne sont pas elles-mêmes techniques. Ce ne sont donc pas tant les caractéristiques techniques d’Internet, par exemple, qui sont décisives pour la culture numérique (notre Zeitgeist) mais plutôt leurs effets. Non pas leur manière de fonctionner strictement parlant, mais les opérations qui soutiennent ces fonctionnements. Or, pour accéder à ces opérations, il y a deux chemins qui s’entrecoupent et deviennent un. On apprend à jouer avec les formats et conventions, à parler le code, à le plier et le déplier et à l’écrire tout en développant les outils théoriques (entre philosophie et poésie) pour comprendre ce que le code nous fait faire et ce que nous faisons au code (voir les déclarations d’amour ci-dessous :)

    Culture numérique à l’erg : historique

    La culture numérique à l’erg est un processus de travail en cours, qui s’installe progressivement. En d’autres mots, c’est en faisant qu’on avance.

    Libre Graphics

    En 2010, Ludivine Loiseau crée le cours Libre Graphics pour les Bac 1, pour expérimenter le design graphique à travers des outils libres et open source.

    Libre Graphics

    Libre-graphics.png

    Zig Zag Animal

    En parallèle de Libre Graphics, Ludivine infuse quelques-uns de ces outils libres dans son cours de typographie Zig Zag Animal destiné aux bacheliers de l’option Typographie, toutes années confondues.

    Zig Zag Animal

    Pousser la typographie hors de son périmètre technique et sacré.

    Zig Zag Animal : stencils vynils

    DSCF1832.jpg

    Collages/Codages et Toolbending

    En 2012, un double cours est créé pour les Bac 2 :

    • Toolbending mené par Femke Snelting ;
    • Collages/Codages mené par Madeleine Aktypi.

    Collages/Codages : pratiques et réseaux contemporains

    Les réseaux sociaux mettent en place de nouvelles formes d’espaces, ce qui n’est pas sans poser des questions politiques et sociales complexes. Comment pouvons-nous produire et réfléchir dans ces plateformes pré-formatées et contraignantes ?

    Collages/Codages : pratiques et réseaux contemporains

    Positionnant la pratique du collage dans son contexte historique (futurisme, cubisme, dada, surréalisme) et la liant à celle du codage (cybernétique, dream machines, copyleft, outils libres), le cours aborde les médias et les réseaux contemporains de façon à explorer et à exposer leurs manières de fonctionner et de produire aussi bien du contenu que des attitudes (corporelles, politiques, sociales, etc.) qui leur sont propres.

    Rebecca licorne.png

    Vito ctmieuxdemain.png

    Arsene aaron.png

    Renglet codlage.png

    Les réseaux sociaux sont considérés comme l’extension du domaine de l’Interface Graphique Utilisateur —cet artefact d’entente et d’échange entre l’ordinateur et l’humain, inventé par Adele Goldberg et Alan C. Kay dans les années 1970— à l’échelle de la ville-monde. Les réseaux sociaux construisent et concrétisent la mise en place d’une forme nouvelle d’espace privé/public, qui n’est pas sans poser des questions politiques et sociales complexes. Surtout qu’à la manière de la GUI initiale, les réseaux sociaux privilégient le design lisse et le pré-formaté (pour nous sans nous), écartant toute possibilité de bidouillage directe du code qui soutient ce design. Puisque le design est toujours politique en ce qu’il induit (et même conditionne et exclut) des pratiques et des comportements, cette impossibilité ne peut être que problématique.

    Toolbending

    Artistes, designers, cinéastes, écrivains… créent leur œuvres à l’aide d’ordinateurs. Ils utilisent les logiciels par défaut, les mêmes outils que tout le monde utilise.

    Toolbending

    Bien que les logiciels sont profondément ancrés dans notre pratique quotidienne, imaginez qu’ils seraient des outils à penser, des instruments à développer l’imagination, qui pourraient produire des nouvelles idées ?

    Toolbending: tiroir de cuisine

    Tiroir.JPG

    Toolbending: lettre d’amour en Python

    Love letter.png

    Culture numérique à l’erg : historique

    Pour la rentrée 2014–2015, une nouvelle méthode sera mise en place de manière expérimentale qu’on a appelée Boîte à outils et qui doit introduire les étudiants à la culture du partage et de l’apprentissage collectif.

    The Networked Social

    En 2012, l’asbl Constant et Seda Gürses créent le cours The Networked Social pour les Bac 3.

    The Networked Social

    IMG_1137.JPG

    The Networked Social

    Nous utiliserons le concept de « networked social » pour engager une pensée critique sur le numérique et comment il sert de médiateur à nos vies. Les participants exploreront ces concepts à travers les différentes dynamiques qui rendent possibles un « networked social » :

    The Networked Social

    • L’interaction des réseaux avec les protocoles et les algorithmes
    • La relation des réseaux avec la surveillance, la vie privée et la sécurité
    • Les économies et les marchés qui co-construisent les réseaux
    • Les interventions des politiciens…

    The Networked Social : Caméras de surveillance

    800px

    Will add image tonight!

    Écrire le design

    En 2013, Stéphanie Vilayphiou reprend le cours Libre Graphics.

    Tout en gardant le focus sur les logiciels libres, il s'agit d'aborder le design par le texte. Utiliser des instructions pour dessiner, palper les algorithmes. Se concocter des recettes de design et les partager.

    Écrire le design: dessin par instructions

    IMG 20140227 120356.jpg


    Une boîte à outils

    Pour la rentrée 2014-2015, une nouvelle méthode sera mise en place de manière expérimentale qu'on a appelée Boîte à outils et qui doit introduire les étudiants à la culture du partage et de l'apprentissage collectif.

    Une boîte à outils

    L’objectif n’est pas de former des développeurs mais de comprendre les logiques mises en œuvre et d’ouvrir l’imaginaire des étudiants sur les potentiels créatifs des machines au-delà des paradigmes classiques d’interaction. Il s'agit d'une introduction théorico-pratique à la culture numérique comme méthode de travail.

    Une boîte à outils

    Cela passe par la compréhension des logiciels comme techniques mais aussi comme des incarnations de modes de pensée (aspect culturel). Les étudiants se constitueront une boîte à outils, en fonction de leurs intérêts et de leurs pratiques, qu’ils pourront combiner et réutiliser dans le but d’expérimenter par eux-mêmes d’autres outils.

    La méthode d'apprentissage de ce cours se base sur un changement dans la hiérarchie verticale « professeur → élève ». Les enseignants, tout autant que les étudiants, apprennent les uns des autres et sont invités à participer activement à cet échange de savoir-faire et d'idées, de pratiques et de contenus d'enseignement différents.