• Slidy
  • Penser/Classer/Composer : Différence entre versions

    De Ustensile
    Aller à : navigation, rechercher
    (5e session, débrief commun aux 3 workshops)
    (5e session, débrief commun aux 3 workshops)
    Ligne 196 : Ligne 196 :
     
    Etherpad des projets:
     
    Etherpad des projets:
      
    *
    +
    === Salomé, Julia, Louise ===
    *
    +
     
    *
    +
    Nous avons voulu pour ce travail mettre en lien des images et du texte qui questionnent la position de la femme, à partir du livre "King Kong theorie" de Virginie Despentes, donc d'un point de vue moderne, associés à des documents  plus anciens et qui n'ont en soi rien à voir les uns avec les autres. L'association du texte et de l'image leur donnent pourtant du sens et les rend ainsi cohérents à notre lecture.
    *
    +
     
    *
    +
    https://lite6.framapad.org/p/fessesandstuff
     +
     
     +
     
     +
    === Camille, Raphaël ===
     +
     
     +
    Pour la réalisation de notre projet nous avons choisi de travailler à
     +
    partir des différentes typographies des livres en image. Nous avons
     +
    voulu approcher les livres non pas seulement pour leur contenu, mais
     +
    plutôt comme des objets visuels portant les traces de leur époque.
     +
    Cela nous a permis de voir plus en détails les traits des lettres ou
     +
    encore les traits dessinés qui composent la page. En comparant les
     +
    deux première images on a remarqué qu’il y a des liens tels que les
     +
    traits courbés comme le phylactère dans la première image ou encore
     +
    le titre « La mission secrète »de la deuxième page, la typographie
     +
    reprend le mouvement du phylactère qui se répète dans le dessin de la
     +
    page 1 avec des traits fins et épais qui forme plusieurs boucles. En
     +
    avançant dans notre recherche on a voulu mettre en évidence le style
     +
    manuscrit de la signature « Argenteau »dont le signataire utilise des
     +
    traits courbés pour certaines lettre. Ces lettres sont reprises pour une formulation musicale ce qui nous amène à imaginer une ligne qui relie les notes de musique qui créer une courbe sinusoïdale. Ces lettres de son nom de famille sont reprises et se distinguent aux notes de musique, on voit que le créateur n’a pas utilisé la même écriture plus tôt des lettres sans courbes et sans empâtements. Ensuite en comparant les deux autres images on a pu distinguer qu’il y avait un rapport de lettre tels que la lettre « B » que le dessinateur a repris pour la décoration de son histoire au début de son chapitre en réalisant à partir de la lettre un motif qui se répète en effet miroir mais aussi dans la deuxième image on a dans la signature le trait qui se répète dans plusieurs endroits de la lettre prise en photo. En suivant ce même schéma on a voulu jouer sur le vide et le plein des lettres telles que dans le titre du livre « Cérebral » où les lettres sont remplies d’une couleur unie « l’orange ». Le choix de la typographie du titre reprend les mouvements des traits courbés des lettrages tels que la
     +
    fin des lettres ou encore la forme de la lettre. Ainsi en comparant le
     +
    titre « Cerebral » et « Crapouillot » , on distingue qu’il y a un vide par rapport aux lettres de crapouillot et la typographie du mot crapouillot montre dans certaines lettres qu’il y a une reprise de courbe. On remarque aussi qu’il y a un plein en dégradé dans le titre « le festin nu » de William Borrough . Pour conclure on a une composition qui créer un chemin entre les pages qui donne aux lecteurs un meilleur aperçu des livres et des pages choisis, tout au long de sa lecture le lecteur pourra essayer de trouver le lien créer par l’artiste en regardant l’une après l’autre les différentes images.
     +
     
     +
    https://bimestriel.framapad.org/p/Bim

    Version du 14 mars 2016 à 11:52

    Workshop Stéphanie Vilayphiou + Alexia de Visscher: Penser/Classer*/Composer

    • cf. Georges Perec, Penser/Classer, La librairie du XXIe siècle, Le Seuil.

    Collecter, inventorier, sélectionner, associer et disposer, sont les thèmes qui définissent ce workshop.

    Synopsis:

    La première partie du workshop portera sur la constitution d'une bibliothèque éphémère par les étudiants, consultable sur 5 semaines aux horaires du workshop. (Ce serait bien de les garder à l'école, ou alors s'il y a un absent tant pis?)

    Cette bibliothèque dont les livres seront inventoriés, classés et rangés sera ensuite interrogée comme un matériau dont les contenus seront fragmentés par le dispositif de la numérisation. Ensuite, ces fragments, deviendront les éléménts composites d'une nouvelle écriture textuelle ou visuelle, mais également une nouvelle forme de consultation de la bibliothèque.

    En formulant des protocoles de sélection, d'association et de disposition, la lecture à laquelle nous invitera ce workshop sera fragmentaire, elle se fera par survol, découpe, mise en réseau. Il s'agira de traiter la bibliothèque comme un procédé de réappropriation temporaire d'éléments existants.

    Le travail se fera en groupes (3 personnes maximum).


    Matériel nécessaire:

    • un livre
    • un ordinateur (minimum 1 par groupe, emprunt à l'école à prévoir si pas le cas)
    • tout accessoire permettant de numériser. (scanner, appareil photo, smartphone…)
    • post-it
    • stylos

    Références:


    1re session: Penser/Choisir

    Pour cette première session Stéphanie se rendra avec vous à Pêle Mêle et aux Petits Riens. Quel livre choisir? Vers quels contenus, quelles images se diriger? Vers quelle catégorie de livres et pour quelles raisons? Quel livre choisit-on lorqu'on veut le numériser et le partager? Quels sont nos droits de citation, de reproduction, de transformation? Une introduction sur la notion de domaine public sera faite. Quelle est la définition du domaine public, comment savoir si l'œuvre d'un auteur est déjà entrée dans le domaine public en Belgique?

    La sélection peut s'étendre aux magazines, ou à d'autres types de publications (dictionnaires, encyclopédies…)

    Il n'y aura pas d'obligation d'achat. Il vous sera simplement demandé d'apporter un livre de votre choix pour la fois suivante – un livre coup de cœur!

    Comment traverser un livre?

    • paratexte
    • table des matières
    • index
    • images
    • lire un chapitre: quel style d'écriture?


    2e session: indexer/tabler — classer/ranger

    30 minutes: présentation détaillée du workshop

    Références:


    30 minutes: classer


    1h: annoter les livres avec des post-its et les indexer dans un tableur partagé sur :

       https://count.osp.kitchen/ergPenserClasserComposer
    

    Champs:

    " https://framadrive.org/index.php/apps/files_sharing/publicpreview?file=%2F%2F"&F2&"-"&K2&".jpg&x=1276&y=713&a=true&t=x9e2H9nRhKXuED9

    1h

    • consultation/brainstorming en groupe

    3e session: sélectionner/numériser/composer

    Numérisation, configuration et renommage des fichiers

    Démo:

    • Scan: résolution, format de fichier
    • Gimp: cadrage, résolution, redressement
    • Génération des fichiers html pour chaque livre


    outils de numérisation:

    • scanner à plat
    • appareils photos
    • gsm
    • scanner à main?


    Numériser les pages:

    • scanner l'entièreté de la page
    • maximum 1200 px de large
    • nommer le fichier par : aliasdulivre-00x.jpg !Attention: préserver l'alias exact (tout en majuscule ou tout en minuscule, pas d'accent ni d'espace). !Attention: Les numéros de pages sont à décrire en 3 chiffres (ex: 001, 015, 123 etc.) et les plats des couvertures: couv1, couv2, cou3 et couv4


    Dépôt des fichiers:


    Astuces:

    • ne pas oublier de numéroter les pages également en 3 chiffres sur le calc, en y ajoutant une apostrophe simple devant.

    Ex: '002, '016, '135

    • Bien nommer l'extension des fichiers : jpg (et non pas jpeg, png ou tiff...)


    Au fur et à mesure des scans, votre livre se complètera ici: http://ustensile.be/cn/

    4e session: recomposer/éditer

    30 minutes d'intro HTML + CSS

    Outils

    • Créer un etherpad par groupe pour coder HTML + CSS : <http://framapad.org>
    • Ouvrir un terminal et lancer la commande:
       while :; do sleep 1; curl https://framapad.org/p/NOM_DE_VOTRE_PAD > index.html ; done
    


    Structure HTML/CSS de base que vous pouvez copier/coller:

      <!DOCTYPE>
      <html>
         <head>
             <title>Titre de votre page</title>
             <style>
                 /* VOS STYLES CSS ICI */
             </style>
         </head>
         <body>
             <img style="border: 10px solid red;" src="https://framadrive.org/index.php/apps/files_sharing/publicpreview?file=%2Fdicodemon%2Fdicodemon-072.png&x=1276&y=713&a=true&t=wiE7phaGe9u7rS2&scalingup=0&forceIcon=0">
         </body>
      </html>
    

    5e session, débrief commun aux 3 workshops

    Etherpad des projets:

    Salomé, Julia, Louise

    Nous avons voulu pour ce travail mettre en lien des images et du texte qui questionnent la position de la femme, à partir du livre "King Kong theorie" de Virginie Despentes, donc d'un point de vue moderne, associés à des documents plus anciens et qui n'ont en soi rien à voir les uns avec les autres. L'association du texte et de l'image leur donnent pourtant du sens et les rend ainsi cohérents à notre lecture.

    https://lite6.framapad.org/p/fessesandstuff
    


    Camille, Raphaël

    Pour la réalisation de notre projet nous avons choisi de travailler à partir des différentes typographies des livres en image. Nous avons voulu approcher les livres non pas seulement pour leur contenu, mais plutôt comme des objets visuels portant les traces de leur époque. Cela nous a permis de voir plus en détails les traits des lettres ou encore les traits dessinés qui composent la page. En comparant les deux première images on a remarqué qu’il y a des liens tels que les traits courbés comme le phylactère dans la première image ou encore le titre « La mission secrète »de la deuxième page, la typographie reprend le mouvement du phylactère qui se répète dans le dessin de la page 1 avec des traits fins et épais qui forme plusieurs boucles. En avançant dans notre recherche on a voulu mettre en évidence le style manuscrit de la signature « Argenteau »dont le signataire utilise des traits courbés pour certaines lettre. Ces lettres sont reprises pour une formulation musicale ce qui nous amène à imaginer une ligne qui relie les notes de musique qui créer une courbe sinusoïdale. Ces lettres de son nom de famille sont reprises et se distinguent aux notes de musique, on voit que le créateur n’a pas utilisé la même écriture plus tôt des lettres sans courbes et sans empâtements. Ensuite en comparant les deux autres images on a pu distinguer qu’il y avait un rapport de lettre tels que la lettre « B » que le dessinateur a repris pour la décoration de son histoire au début de son chapitre en réalisant à partir de la lettre un motif qui se répète en effet miroir mais aussi dans la deuxième image on a dans la signature le trait qui se répète dans plusieurs endroits de la lettre prise en photo. En suivant ce même schéma on a voulu jouer sur le vide et le plein des lettres telles que dans le titre du livre « Cérebral » où les lettres sont remplies d’une couleur unie « l’orange ». Le choix de la typographie du titre reprend les mouvements des traits courbés des lettrages tels que la fin des lettres ou encore la forme de la lettre. Ainsi en comparant le titre « Cerebral » et « Crapouillot » , on distingue qu’il y a un vide par rapport aux lettres de crapouillot et la typographie du mot crapouillot montre dans certaines lettres qu’il y a une reprise de courbe. On remarque aussi qu’il y a un plein en dégradé dans le titre « le festin nu » de William Borrough . Pour conclure on a une composition qui créer un chemin entre les pages qui donne aux lecteurs un meilleur aperçu des livres et des pages choisis, tout au long de sa lecture le lecteur pourra essayer de trouver le lien créer par l’artiste en regardant l’une après l’autre les différentes images.

    https://bimestriel.framapad.org/p/Bim